Accueil


Attributs du vin au féminin pour le vin conté aux fillesLe vin conté aux filles

J’entends déjà les remarques,

« Le vin conté aux filles?  Pourquoi aux filles, comme si elles en avaient davantage besoin que les hommes ! »

C’est vrai, de plus en plus de filles travaillent dans le vin, des viticultrices, des sommelières, des œnologues…. Mais si le milieu professionnel s’ouvre, que se passe-t-il au sein des chaumières, à l’abri des regards ? Les hommes  ont du mal à nous laisser la place sur ce terrain, c’est  souvent leur cave, leur vin, leur avis qui prime !!! « Je vais vous faire déguster  un p’tit vin que j’ai découvert…. Vous allez me dire ce que vous en pensez ! » Bien sûr, Mister Vino adresse cette proposition à ses copains, pas à nous ! (En plus, nous on n’aurait jamais utilisé l’adjectif petit, enfin, pas pour un vin !)

Alors, et nous dans tout ça ? Trop nombreuses sont celles qui n’osent pas exprimer leur avis de peur de dire des bêtises, de ne pas savoir. Donc, lors des soirées entre amis ou au resto on tente un « je le trouve bon » du bout des lèvres en priant pour ne pas s’attirer les foudres de notre homme !

Si vous en avez assez de laisser cet univers passionnant vous échapper, je vous propose ce blog qui a pour but de s’approprier la dégustation du vin sans se la « péter » !

Déguster oui, mais pour se faire plaisir sans se sentir obligée d’utiliser des termes trop techniques ou des odeurs improbables (je pense à la célèbre banane du beaujolais primeur) qui laissent  trop souvent de côté le simple bon sens et la réalité dictée par notre nez.

Notre nez, car c’est bien de lui qu’il s’agit ! (Il faut aussi avoir l’œil, mais on en parlera plus tard)

Première info, quand Mister Vino vous parle de son palais si fin pour détecter toutes les subtilités du vin, vous pourrez  désormais l’informer que le palais ne peut donner que peu d’info en dehors de la consistance. Les saveurs de bases, à savoir « Sucré, Salé, Amer, Acide et depuis peu Umami » sont reçues par la langue. Les parfums,  c’est notre nez qui va les découvrir. Mais notre nez ne peut rien sans la mémoire. La difficulté de la dégustation réside dans la mémoire olfactive. « Je connais cette odeur, mais je n’arrive pas à mettre un nom dessus… »

Je veux avant tout vous dire que très souvent notre nez perçoit les arômes de façon  plus subtile qui nous rendent meilleure en dégustation. On est aussi plus sensible au lieu, saison, moment, humeur, occasion qui va faire qu’une simple dégustation pourra devenir un grand moment.

Et pour ça, il n’y a que l’entrainement ! Allez les filles, il va falloir ramener du travail à la maison!

Ce blog se veut ludique mais vous y trouverez aussi une partie plus technique avec les fiches de dégustation des vins présentés et les recettes créées à partir de la dégustation de ces vins.  Des infos pour savoir où le trouver, à quelle occasion le boire  ou bien quel vin  correspondra à votre humeur du moment.

A bientôt les filles, je vous souhaite un  bon nez et de belles expériences gustatives.

Sylvie