Epiphanie

J’aime la galette, savez-vous comment?  (Ben oui! quand elle est bien faite avec du beurre dedans 🙂 ) Je viens subitement de réaliser que dans quelques jours nous serons le 6 janvier, jour béni des « fabophiles »! (ah ah, elle est venue par surprise celle là!!!)

 

Et alors me direz-vous? (Que viennent faire ici, ces personnes qui aiment les fabos? 🙂 ) Alors, on fête l’Épiphanie! C’est la présentation de Jésus aux Rois mages. On l’appelle aussi le Jour des Rois, car, comme beaucoup de fêtes chrétiennes, la date de l’Epiphanie correspond à l’origine à une fête païenne. (Ouf!!! on évite de justesse le vin de messe 🙂 ) Mais quel rapport avec nous et la dégustation de vin?….j’y viens, j’y viens!!!

Musique

Quelle galette ?

J’ai fait quelques recherches pour comprendre pourquoi on mange la galette, ou le « tortell » en Catalogne, et bien sûr ce qu’il faudra boire avec!!! (Je légitime les dégustations par une référence historique, ça fait plus sérieux 🙂 ) Les romains fêtaient les « Saturnales » et cela durait 7 jours. A cette occasion ; J’ai trouvé deux explications, je vous laisse choisir :

les soldats tiraient au sort, grâce à une fève, un condamné à mort qui devenait « Roi » le temps des réjouissances. (enfin, lui ne pouvait guère se réjouir bien longtemps!!!)
les romains utilisaient la fève d’un gâteau pour désigner un esclave comme le  » Roi » d’un jour

(Et oui, le fabophile est collectionneur de fèves!!!)

 

De nos jours c’est devenu une tradition, et le mois de janvier voit défiler un grand nombre de galettes, car , celui qui a la fève doit « payer sa galette ». On se retrouve pour échanger les vœux de bonne année et bien sûr trinquer autour de la fameuse galette des rois. La coutume veut qu’une personne se glisse sous la table pour désigner qui aura quelle part (est-ce la meilleure place pour avoir la fève?!!!) et celui qui trouve la fève est couronné.

Quel vin pour l’accompagner ?

Il ne reste plus qu’à servir une boisson pour accompagner la pâtisserie royale! Selon que l’on choisira la briochée ou la frangipane, le vin qui l’accompagnera sera différent. Le tortell catalan, peu sucré, se révèlera avec un grenache ambré, plus moelleux mais dont les arômes de fruits secs se marieront avec ce gâteau brioché aux fruits confits. La galette feuilletée à la frangipane, déjà très sucrée, sera plus équilibrée sur un vin blanc sec pétillant. L’appellation la plus proche du Roussillon est la Blanquette de Limoux.  Choisissez-la de qualité, avec une bulle fine, plutôt en Brut.

 

Sinon, pour ceux qui n’ont pas peur de voyager dans d’autres contrées ou qui n’ont pas lu ma « Trève estivale », je vous suggère un cidre normand, un Vouvray de Loire, un Crémant d’Alsace pour le « pétillant ». Pour un choix de vins moelleux, pourquoi ne pas goûter un « Muscat de Beaumes de Venise » de la Vallée du Rhône ou un « Côteaux du Layon » du Val de Loire?

 

J’espère que ces suggestions vous aideront dans votre choix. Je vous souhaite un bon nez et de belles expériences gustatives.

Pas de commentaire

Poster un commentaire