Épisode 2 : Les vendanges

Vendanges dans les Aspres

Top départ pour les vendanges, le 30 août à 7h. C’est Frédérique qui décide après avoir testé les grains dans les vignes. Elle goûte d’abord le muscat, le cépage le plus précoce de l’exploitation et donc le premier à être vendangé. En tout cas cette année !

 

Elle pique de-ci de-là quelques grains, les “ yeux fermés “, pour vérifier leur équilibre sucre/acide. Puis au réfractomètre*, elle vérifie qu’ils atteignent le degré d’alcool voulu. Pour le muscat, il faut prévoir la vendange quand il atteint les 12°. Un coup d’oeil quand même au calendrier lunaire, pour être sûr d’être dans une bonne journée, et on prévient la “ colla “ qu’il est temps!!!

 

Les vendangeurs

La colla, c’est l’équipe de vendangeurs qui partagent leurs bras sur quelques exploitations du secteur.

 

Frédérique les connaît bien, ce sont les mêmes qui reviennent depuis plusieurs années. Evelyne, Jean-Louis, Christian et tous les autres, 17 personnes au total. Certains sont à la retraite, mais ils ne laisseraient pas leur place. Georges a même fêté ses 70 ans dans les vignes avec la bande cette année!!!

 

Pourtant, ce n’est pas toujours facile. Il n’y a pas de machine, toute la vendange se fait à la main. Sous le soleil c’est vite fatigant, alors on ne vendange que le matin jusqu’à 13h.

 

D’ailleurs, à cette heure là, la faim se fait ressentir. Il faut dire que « l’esmorzar », le copieux petit déjeuner pris dans la vigne vers 10h, semble bien loin. Tout le monde  se retrouve autour du barbecue où  les odeurs des grillades chatouillent les narines !!! L’ambiance  est conviviale et le Côtes du Roussillon n’y est pas pour rien 🙂

 

C’est aussi le moment de discuter et d’écouter les directives que donne Frédérique pour le lendemain. Chacun a des responsabilités. Il est important de comprendre comment vendanger et à quoi chaque grappe va servir. Le premier tri se fait directement au moment de la vendange et quand des grappes sont flétries, savoir ce que l’on peut prendre ou pas est primordial. Une Syrah trop concentrée qui dégage déjà des arômes de fruits mûrs, figue,  pruneau,  ne doit pas être ajoutée à la récolte. Alors on goûte pour être sûr et ne pas faire d’impair.

 

Les vendanges se terminent le 20 septembre par une grande fête et chacun se promet de revenir l’année d’après. La récolte, 35 hectolitres à l’hectare, est dans la cave pour passer à la première opération de vinification, le foulage.

         

*appareil utilisé pour déterminer le contenu en sucre du moût et par là même le contenu potentiel en alcool du vin

 

  • vignes, vinification
    Épisode 1 : un domaine dans les Aspres
  • Vendanges: la pause
    Épisode 2 : Les vendanges
  • Foulage
    Épisode 3 : Le foulage
  • Foulage des rouges
    Épisode 4 : Le foulage des rouges et la fermentation alcoolique
  • Cuve de vins blancs dans la cave
    Episode 5 : L’élevage des vins blancs