Grand moment de solitude

Au rayon des vins du supermarché

 

Ce matin j’étais au  supermarché  pour faire quatre  courses pour mon repas de midi, quand je me suis plantée devant le rayon des vins (mon préféré !!!) Je vagabondais des blancs vers les rouges, en constatant toutefois  la place de plus en plus grande dévolue aux rosés, quand j’ai réalisé à quel point cela pouvait paraitre compliqué de choisir un vin dans des rayons aussi variés et fournis.

 

Et là, illumination !(Non je n’ai pas vu Bacchus et sa grappe aguicheuse 🙂 ) J’ai compris que certaines  devaient ressentir un grand moment de solitude à l’instant  d’opter pour  une bouteille plutôt qu’une autre, devant une telle abondance. Du coup, j’ai décidé de vous  proposer quelques éléments pour s’y retrouver, une sorte de GPS du rayon vin ! (après les chips tournez à gauche !!!)

 

Pour l’instant, fidèle à ma décision de me concentrer sur les vins du Roussillon, je vais vous rappeler  quelques indications pour vous « dépatouiller » dans ces appellations.

 

 

1ère indication: On passe les étiquettes à la loupe pour vérifier la présence d’un sigle : IGP, AOP ou AOC

 

L’Indication géographique protégée (IGP) identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. L’IGP s’applique aux secteurs agricoles, agroalimentaires et viticoles.

 

L’Appellation d’origine protégée (AOP) désigne un produit dont les principales étapes de production sont réalisées selon un savoir-faire reconnu dans une même aire géographique, ce qui donne ses caractéristiques au produit. C’est un sigle européen qui protège le nom du produit dans toute l’Union européenne.

 

L’Appellation d’origine contrôlée (AOC) désigne des produits répondant aux critères de l’AOP et protège la dénomination sur le territoire français. Elle constitue une étape vers l’AOP, désormais sigle européen. Elle peut aussi concerner des produits non couverts par la réglementation européenne (cas des produits de la forêt par exemple). C’est la notion de terroir qui fonde le concept des Appellations d’origine.

 

Source INAO (Institut des Appellations d’Origine, rebaptisé Institut National de l’Origine et de la Qualité)

 

2ème indication: Quelle qualité de vin choisir ?

 

Les vins de pays des Côtes Catalanes ou de la Côte Vermeille (IGP) en Blanc, Rouge ou Rosé.

 

Les Côtes du Roussillon (AOC ou AOP) en Blanc, Rouge ou Rosé
Les Côtes du Roussillon Villages (AOC ou AOP) en Rouge uniquement : (36 communes dont 4 seulement ont le droit d’y accoler leur nom « Caramany », « Latour de France », « Lesquerde » et « Tautavel ».
Le Collioure (AOC ou AOP) en Blanc, Rouge ou Rosé

Je n’aborde pas encore les VDN (Vins Doux Naturels) qui auront un article complet à eux seuls.

 

3ème indication: Le cépage

 

Pas de difficulté pour les AOC ou AOP car il existe un cahier des charges fourni par l’INAO qui impose les cépages pour avoir droit au label. Dans le Roussillon les cépages autorisés sont :

 

En blanc : Grenache blanc, Macabeu, Malvoisie, Roussanne, Marsanne, Vermentino

 

En rouge : Grenache noir, Carignan, Cinsault, Syrah, Mourvedre, Macabeu, LLedoner pelut

 

En ce qui concerne les Vins de Pays on autorise une plus grande liberté dans le choix de l’encépagement et on peut trouver des vins de cépages qui ne correspondent pas à l’encépagement local traditionnel. Exemples : Merlot, Cabernet sauvignon, cépages rouges du Bordelais. Chardonnay, cépage blanc de Bourgogne ou encore  Viognier cépage blanc de la Vallée du Rhône.

 

4ème indication: Le millésime

 

Quand on choisit un vin blanc ou un vin rosé, on peut opter pour un millésime récent voire de l’année précédente.
Pour un vin rouge, il vaut mieux qu’il ait au moins deux ans et même un peu plus sur un Côtes du Roussillon Villages ou un Collioure. Exemple au 25/07/2015 : Millésime 2014 pour des blancs ou rosés, 2013 pour un rouge en Vin de pays ou Côtes du Roussillon, entre 2010 et 2012 pour un Côtes du Roussillon Villages ou un Collioure.

 

5ème indication : Le prix

 

Il n’y a, hélas !, pas beaucoup de règles concernant le prix. On peut trouver des Côtes Catalanes d’un petit domaine Bio, plus chères qu’un Côtes du Roussillon. Il n’y a qu’à la dégustation que l’on va pouvoir vérifier si la qualité du vin vaut le prix que l’on a payé. Dans ces cas-là, avant d’acheter, je jette un coup d’œil au site du domaine pour voir comment il travaille. De façon plus générale voici pour moi le barème de prix que je trouve correct lorsque je ne connais pas le domaine viticole et que je dois choisir dans un rayon :

 

Entre 3 et 5 € pour des Côtes Catalanes
Entre 4 et 7€ pour un Côtes du Roussillon
Entre 5 et 8€ pour un Côtes du Roussillon Villages
Entre 9 et 12€ pour un Collioure

 

Dernier critère : L’occasion

 

On ne va pas choisir le même vin selon l’occasion, le type de repas, les personnes avec qui on  va le boire. Pour un pique-nique, un repas du midi, des amis qui ne sont pas très amateurs de vin, choisissez un vin léger, quelle que soit sa couleur. Si vous préparez une belle grillade, un Côte du Roussillon rouge sera le bienvenu. (Si c’est une « parellada » de poissons, le même en blanc !) Si vous préparez un dîner plus élaboré, optez pour un Côte du Roussillon Villages. Si vous êtes invitée, offrez un Collioure. J’espère que mon GPS vous sera utile lors de votre prochain arrêt au rayon vin !

1Commentaire
  • Patricia

    27 juillet 2015 à 10:00 Répondre

    Super ce GPS de l’achat du vin !! Je suis sûre que beaucoup se retrouvent dans le moment de grande solitude dont tu parles ! Clair, concis et pratique !! Bravo !

Poster un commentaire